Avant d’oublier, ajoutez ce blog à votre lecteur RSS en cliquant ici :

Archive pour la catégorie ‘guitare débutant’

Comment lire un diagramme d’accord ?

Un diagramme d’accord est un schéma graphique simple représentant une partie du manche de la guitare, généralement 3 ou 4 cases.

Attention, il ne faut pas se tromper de sens pour la lecture : le manche est vu de face, donc la première corde (1E =mi aigu) se trouve à droite et la 6ème corde (6E=Mi grave) à gauche du dessin.

 

diagramme accord et manche

Les lignes verticales représentent les cordes, les lignes horizontales les frettes ou
barrettes.

 

diagramme accord cordes et frettes

 

Le trait épais (ou double trait) indique le sillet, on joue donc en haut du manche dans les premières cases.

diagramme accord sillet

Si l’accord se joue loin du sillet, on indique la position de la case du haut du diagramme soit par un chiffre romain , soit par un chiffre suivi de fr. (frette).

Dans cet exemple, la première case du diagramme correspond à la 3ème case de la guitare.

diagramme accord 3 frette

L’endroit où appuyer un doigt est représenté par un gros point noir : le point se place sur la ligne verticale (corde) et devant la frette (ligne horizontale).

Un diagramme simple peut donc se résumer à ceci :

diagramme accord Do sans doigte

Le guitariste doit alors savoir quel doigté utiliser pour la main gauche et quelles cordes jouer.

Quelles cordes jouer si ce n’est pas indiqué ?

Toutes les cordes avec un point noir sont à jouer.

La première corde est généralement toujours jouée.

Pour les accords en haut du manche, dans les 4 premières cases, on joue :

  • les 4 premières cordes pour les accords de Ré (D), Ré# (D#) ou Mib (Eb) quelque soit le genre de l’accord (majeur, mineur, 7 etc.)
  • les 5 premières cordes pour les accords de La (A), La# (A#) ou Sib (Bb), Si (B), Do (C), Do# (C#) ou Réb (Db)
  • les 6 cordes pour les accords de Mi (E), Fa (F), Fa# (F#) ou Solb (Gb), Sol (G), Sol# (G#) ou Lab (Ab)

Si le diagramme précise les cordes à jouer :

  • toutes les cordes avec un point sont à jouer
  • une corde avec un « 0 » est à jouer « à vide », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de doigt de la main gauche appuyé sur cette corde
  • le « X » indique qu’il ne faut pas jouer la corde ou la bloquer pour qu’elle ne sonne pas (si elle se trouve entre 2 cordes qui sont à jouer par exemple).

Le doigté pour la main gauche

On utilise des chiffres pour représenter les doigts de la main gauche :

0 = corde à vide

1 = index

2 = majeur

3 = annulaire

4 = auriculaire ou petit doigt

T = pouce, ce doigté n’est utilisé que pour certaines techniques où on utilise le pouce pour jouer les basses (ne se pratique jamais sur une guitare de type « classique » car le manche est trop large).

Comme le pouce de la main droite est déjà représenté par « P », on utilise « T » (Thumb) pour le pouce de la main gauche.

Comment doigter un diagramme ?

Le doigt avec le plus petit numéro va logiquement dans la case la plus haute (la plus près du sillet).

Quand il y a plusieurs doigts à la même hauteur, le doigt qui a le plus petit N° va sur la corde qui a le plus gros N° (rappel : on commence à compter les cordes par la plus fine, le mi aigu : la corde la plus fine a donc le plus petit N°, la corde la plus grosse, le plus gros). Cela permet à chaque doigt d’être au plus près de la frette.

Dans cet exemple, l’accord de Ré Majeur/D, on ne joue pas les 6ème et 5ème cordes, on joue la 4ème corde à vide, on place le premier doigt (l’index) sur la 3ème corde à la 2ème case, le 3ème doigt (l’annulaire) sur la 2ème corde à la 3ème case et le 2ème doigt (le majeur) sur la 1ère corde à la 2ème case.

diagramme accord D

Exception : si on joue sur une guitare à cordes métalliques, le manche est plus étroit que sur une guitare classique et certains accords, si on a des « gros » doigts peuvent être difficiles à réaliser.

Il faut alors inverser l’ordre de certains doigts.

Exemple l’accord de La majeur/A

Diagramme accord A

S’il y a plus de points qu’il n’ y a de doigts disponibles, c’est qu’il y a un barré 😉

Le barré se représente généralement par une barre en travers du diagramme qui peut couvrir toutes les cordes ou seulement une partie.
La barre peut être épaisse ou n’être qu’une simple ligne.

Accord de Fa majeur/F : grand barré à la 1ère case sur toutes les cordes

diagramme accord F

Accord de La7/A7 : petit barré à la 2ème case sur les 4 premières cordes.

 

diagramme accord A7

On peut également noter un barré avec une courbe au-dessus des cordes.

diagramme accord F ligne

Il peut aussi être indiqué uniquement avec des points ayant le même numéro.

diagramme accord F points

 

Note : sur une guitare classique, on n’utilise que le doigt 1 (l’index) pour les barrés.

Sur les guitares à cordes métalliques, en particulier sur une guitare électrique, on peut utiliser les autres doigts : le manche étant plus étroit et les cordes ayant une « action » moins haute, cela ne pose pas de problème.

Exemple de double barré : l’accord de Si Majeur/B

Le grand barré de la 2ème case est réalisé avec l’index, le petit barré de la 4ème case avec l’annulaire.

 

diagramme accord B double barre

Incoming search terms:

  • comment jouer D6 sur guitare
  • le diagramme d\accord
  • theorie de classique guitare pdf
  • theorie de la guitare classique pdf

Comment lire une grille d’accords ?

Pour un guitariste rythmique, une grille d’accords est sa « partition ».

Il n’a pas besoin de savoir lire les notes ou les tablatures.

La grille va lui indiquer quels accords jouer et dans quel ordre.
C’est son plan, sa feuille de route.

Elle va aussi lui indiquer la structure du morceau.

La notation utilisée

C’est la notation anglo-saxonne qui est généralement utilisée pour les grilles d’accord (elle prend moins de place).

Pour rappel : A = La, B = Si, C = Do, D = Ré, E = Mi, F = Fa, G = Sol

Si la lettre est toute seule, l’accord est majeur. S’il y a un petit « m » à côté, il est mineur.
S’il y a un 7, c’est un accord de 7ème etc.

La forme

Il n’y a pas de format strict pour représenter une grille d’accords.

Si le morceau a des phrases bien carrées, la grille peut se présenter comme un seul rectangle divisé en case. Il y a généralement 4 cases par ligne.

Si les différentes parties n’ont pas le même nombre de mesures, on peut représenter chaque partie (intro, couplet, refrain, pont…) séparément.

Dans tous les cas, on commence à lire en haut à gauche et on lit ligne par ligne.
Chaque case représente une mesure.
Le nombre de temps de la mesure est indiqué au début comme sur une partition ou une tablature.

S’il n’y a rien d’indiqué, c’est 4 temps.

 Exemple :  grille typique de blues 12 mesures en Mi majeur

 

Exemple grille de blues

Grille de Blues en Mi

 

Grille en Mi

 

Dans cette grille, il n’y a qu’un seul accord par mesure.

S’il y a plusieurs accords dans la mesure, on peut soit diviser la case, soit utiliser des « / » pour marquer les temps.

Division de la case

Quand il y a 2 accords, on indique

Modèle-case-grille2-accord

L’accord de La est joué sur le temps 1 et 2, l’accord de Mi, sur le temps 3 et 4

 

Quand il y a 3 accords, on indique

Grille de 3 accords par mesure

La est joué sur les temps 1 et 2, Ré sur le temps 3 et Mi sur le temps 4

 

Quand il y a 4 accords

4 accords par mesure

La est joué sur le premier temps, Fa#min sur le 2ème, Ré sur le 3ème et mi sur le 4ème.

Note : La case-mesure peut aussi être divisée dans le sens vertical et horizontal au lieu de diagonal. Ce n’est pas un système de notation aussi standardisé que la notation en notes ou en tablatures.

Quand une mesure se répète, on utilise souvent le signe

Signe pour rejouer la mesure

Pour une mesure de silence, on met une « pause » comme dans la notation solfégique ou la tablature.

case-grille-silence

Utilisation des « / »

On peut aussi représenter une grille d’accord en utilisant des « / » pour marquer les temps et des « | » pour séparer les mesures.

Par exemple :

C    /    /    /     | F    /    G    /    | C    Am  F    G7    | C    /    /    /    ||

Incoming search terms:

  • nombre de temps et de mesure par accord
  • grille harmonique

Que fait la main droite ?

Pascale, c’est bien gentil de nous mettre une chanson facile pour la main gauche, mais qu’est-ce que je fais avec la main droite ?

Il est vrai que  la main droite pose problème à de nombreux débutants. Marquer tous les temps comme le métronome, c’est un bon début mais c’est vite lassant !

Le rôle de la  main droite, c’est de mettre les cordes en vibration et de jouer le rythme soit en battement (brosser toutes les cordes) , soit en picking  (jeu aux doigts).

En guitare d’accompagnement, la main droite joue 1 ou plusieurs formules rythmiques tout le long du morceau. Cette formule rythmique, c’est un peu comme les battements du cœur : il vaut mieux qu’elle n’ait pas de « ratés » et ne s’arrête pas !

Pour « A horse with no name », le rythme est ternaire : chaque temps est divisé en 3. On indique cela en notant

 

Il y a 4 temps dans la mesure et, si vous écoutez bien l’introduction , vous entendez que les basses sont plus marquées sur les temps 1 et 3. Cependant, sur le 3ème temps, les cordes sont étouffées, ce qui se note en mettant une croix à la tête de la note.

Voici donc la formule rythmique que je vous propose pour la 1ère mesure (accord de Mi min/Em)

et 2 formules au choix pour la 2ème mesure (accord Ré69/D69)

ou

La 2ème formule sera plus facile à pratiquer sur une guitare classique car le Palm mute (bloquer les cordes) est plus difficile à réaliser sur ce type de guitare.

Et vous, qu’avez-vous choisi comme rythmique pour accompagner cette chanson ?

 

Incoming search terms:

  • main droite guitare
  • tablature guitare débutant
  • flamme qui bouge
  • guitare main droite
  • le rythme de la main droite a la guitare
  • guitare main droite battement

Comment bien débuter la guitare d’accompagnement ?

Apprendre la guitare d’accompagnement n’est pas difficile si on s’y prend bien.

Mais la plupart des guitaristes débutants s’y prennent mal.

 

Voici 4 erreurs courantes à éviter absolument pour bien débuter en guitare d’accompagnement :

  1. Commencer à jouer des accords alors que la main gauche n’est pas prête.
    La plupart des guitaristes sont droitiers. Appuyer, bouger et contrôler 3 ou 4 doigts de la main gauche en même temps est beaucoup trop difficile. Du moins, sans préparation.Du coup, la main est crispée, les doigts bougent mal et le résultat sonore est décevant.
  2. Apprendre plusieurs accords à la fois. La plupart des débutants prennent une chanson avec 4 ou 5 accords, apprennent le premier puis se précipitent sur le 2ème avant que le premier ne soit connu etc.
    Au début, vous devez apprendre 1 seul accord à la fois et le mémoriser « globalement » : retenir le nom de l’accord, le son qu’il produit, sa représentation graphique, la position et la sensation des doigts. Vous connaissez un accord « sur le bout des doigts » quand vous pouvez le « plaquer » directement dès qu’ on vous le cite.
    Rassurez-vous : après avoir appris 3 ou 4 accords, les suivants s’enregistreront beaucoup plus vite.
  3. Essayer d’enchaîner les accords alors qu’ils ne sont pas encore « connus sur le bout des doigts ». On place alors les doigts les un après les autres, le son et la rythmique sont interrompues à chaque changement d’accord. C’est une mauvaise habitude qu’il est très difficile de corriger par la suite !
  4. Oublier d’ analyser le mouvement que doit faire chaque doigt pour le changement d’accord et entraîner ce mouvement.

Alors, comment bien débuter la guitare d’accompagnement ?

En commençant par une chanson avec 2 accords simples.

Je vous propose « A horse with no name » de America

 

A horse with no name

On peut accompagner cette chanson avec 2 accords très simples et il n’y a qu’un accord par mesure (4 temps).

Si vous êtes complètement débutant, vous pouvez ne jouer que sur les 4 premières cordes. Vous ne devrez utiliser qu’un seul doigt, le majeur de la main gauche (le doigt « 2 » placé à la 2ème case), et le déplacer de la 4ème à la 3ème corde (pour rappel, on compte les cordes en commençant par la plus fine).

Note : L’accord Ré 69 n’existe pas  comme me l’a fait remarquer Angelo. C’est effectivement un accord D6 avec une 9ème ajoutée.

Ensuite, vous pouvez essayer la même chose en utilisant l’index et le majeur. Les deux doigts se déplacent chacun d’une corde. Ils sont donc l’un derrière l’autre pour l’accord de Mi min, puis ils s’écartent pour l’accord D69.

Amusez-vous bien !

 

Incoming search terms:

  • accord guitare
  • guitare accompagnement
  • accords guitare
  • guitare daccompagnement
  • comment accompagner une chanson à la guitare
  • accompagnement a la guitare
  • apprendre à jouer au guitare daccompagnement
  • guitare classique et guitare d\accompagnement
  • www com aprendre la guitare par des chonsons acco pagnemen
  • comment apprendre guitare accompagnement

4 temps pour apprendre la guitare

 

Si vous voulez apprendre la guitare, en plus de la motivation, il vous faudra :

  • du temps pour suivre des cours ou préparer votre plan d’apprentissage personnel
  • du temps pour « jouer »
  • du temps pour « travailler »
  • du temps pour « écouter »

 

Le temps du cours

Si vous avez décidé d’apprendre la guitare avec un professeur, vous devez inclure dans votre planning

  • le temps du cours
  • les trajets
  • les cours complémentaires obligatoires dans certaines écoles
    (solfège, par exemple).

Cela peut facilement se « chiffrer » à 3h par semaine.

Si vous voulez apprendre la guitare en auto-didacte, vous devrez prévoir un temps de « préparation » de vos leçons :

  • fixer clairement votre objectif de la semaine/quinzaine/mois (par exemple, savoir jouer « Je l’aime à mourir » de Françis Cabrel)
  • détailler ce qu’il vous faudra apprendre : l’arpège « p a m i », les accords, la mélodie, les paroles
  • trouver le matériel nécessaire : partition/tablatures, enregistrement audio/vidéo, texte…

 

Le temps pour « jouer »

C’est le temps consacré à jouer de la guitare pour le plaisir.

Vous jouez ce que vous connaissez, ce qui vous plaît, vous improvisez, vous « faites un boeuf » avec les copains… pendant autant de temps que vous voulez.

C’est la partie « plaisir » qu’il ne faut ni négliger, ni privilégier de trop.

Le temps pour « travailler »

C’est le temps que vous consacrez pour progresser dans l’apprentissage de la guitare

  • travailler un nouveau morceau
  • apprendre de nouveaux accords/notes/plans/gammes
  • perfectionner une technique ou en apprendre une nouvelle
  • chercher le « geste juste »
  • analyser et comprendre ce qui pose problème dans un passage précis
  • etc.

Pour ce temps de « travail », c’est plus la qualité que la quantité de temps qui est importante.

Certains guitaristes répètent 1h par jour et ne progressent pas du tout.
Pourquoi ? Parce qu’ils ne font que répéter « mécaniquement ».
Ils répètent encore et encore la ou les mêmes erreurs…qui s’enregistrent ainsi de plus en plus profondément « dans leur doigts » à chaque répétition !

« La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein

Bref, répéter pour répéter ne sert à rien. Pour ce temps de travail, il faut allier concentration et attention. Nous aurons l’occasion d’approfondir ce point dans l’article concernant la méthode de travail.

Le temps pour « écouter »

 

C’est le temps passé à écouter de la musique et à se former l’oreille : (essayer de) repiquer un plan entendu, trouver (à l’oreille)  la tonalité d’un morceau, reproduire une mélodie…

 

Pour progresser régulièrement à la guitare, vous devrez trouver le bon équilibre (c’est-à-dire celui qui vous convient) entre les 4 temps… en sachant qu’ils sont tous nécessaires.

Au total, cela se traduit vite par quelques heures/semaine ! Pensez-y avant de vous lancer.

Si vous n’avez que 3X 10 minutes à consacrer à l’apprentissage de la guitare, vos progrès seront tellement lents que vous risquez de très vite perdre votre motivation…