Avant d’oublier, ajoutez ce blog à votre lecteur RSS en cliquant ici :

Archive pour la catégorie ‘théorie’

Comment lire un diagramme d’accord ?

Un diagramme d’accord est un schéma graphique simple représentant une partie du manche de la guitare, généralement 3 ou 4 cases.

Attention, il ne faut pas se tromper de sens pour la lecture : le manche est vu de face, donc la première corde (1E =mi aigu) se trouve à droite et la 6ème corde (6E=Mi grave) à gauche du dessin.

 

diagramme accord et manche

Les lignes verticales représentent les cordes, les lignes horizontales les frettes ou
barrettes.

 

diagramme accord cordes et frettes

 

Le trait épais (ou double trait) indique le sillet, on joue donc en haut du manche dans les premières cases.

diagramme accord sillet

Si l’accord se joue loin du sillet, on indique la position de la case du haut du diagramme soit par un chiffre romain , soit par un chiffre suivi de fr. (frette).

Dans cet exemple, la première case du diagramme correspond à la 3ème case de la guitare.

diagramme accord 3 frette

L’endroit où appuyer un doigt est représenté par un gros point noir : le point se place sur la ligne verticale (corde) et devant la frette (ligne horizontale).

Un diagramme simple peut donc se résumer à ceci :

diagramme accord Do sans doigte

Le guitariste doit alors savoir quel doigté utiliser pour la main gauche et quelles cordes jouer.

Quelles cordes jouer si ce n’est pas indiqué ?

Toutes les cordes avec un point noir sont à jouer.

La première corde est généralement toujours jouée.

Pour les accords en haut du manche, dans les 4 premières cases, on joue :

  • les 4 premières cordes pour les accords de Ré (D), Ré# (D#) ou Mib (Eb) quelque soit le genre de l’accord (majeur, mineur, 7 etc.)
  • les 5 premières cordes pour les accords de La (A), La# (A#) ou Sib (Bb), Si (B), Do (C), Do# (C#) ou Réb (Db)
  • les 6 cordes pour les accords de Mi (E), Fa (F), Fa# (F#) ou Solb (Gb), Sol (G), Sol# (G#) ou Lab (Ab)

Si le diagramme précise les cordes à jouer :

  • toutes les cordes avec un point sont à jouer
  • une corde avec un « 0 » est à jouer « à vide », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de doigt de la main gauche appuyé sur cette corde
  • le « X » indique qu’il ne faut pas jouer la corde ou la bloquer pour qu’elle ne sonne pas (si elle se trouve entre 2 cordes qui sont à jouer par exemple).

Le doigté pour la main gauche

On utilise des chiffres pour représenter les doigts de la main gauche :

0 = corde à vide

1 = index

2 = majeur

3 = annulaire

4 = auriculaire ou petit doigt

T = pouce, ce doigté n’est utilisé que pour certaines techniques où on utilise le pouce pour jouer les basses (ne se pratique jamais sur une guitare de type « classique » car le manche est trop large).

Comme le pouce de la main droite est déjà représenté par « P », on utilise « T » (Thumb) pour le pouce de la main gauche.

Comment doigter un diagramme ?

Le doigt avec le plus petit numéro va logiquement dans la case la plus haute (la plus près du sillet).

Quand il y a plusieurs doigts à la même hauteur, le doigt qui a le plus petit N° va sur la corde qui a le plus gros N° (rappel : on commence à compter les cordes par la plus fine, le mi aigu : la corde la plus fine a donc le plus petit N°, la corde la plus grosse, le plus gros). Cela permet à chaque doigt d’être au plus près de la frette.

Dans cet exemple, l’accord de Ré Majeur/D, on ne joue pas les 6ème et 5ème cordes, on joue la 4ème corde à vide, on place le premier doigt (l’index) sur la 3ème corde à la 2ème case, le 3ème doigt (l’annulaire) sur la 2ème corde à la 3ème case et le 2ème doigt (le majeur) sur la 1ère corde à la 2ème case.

diagramme accord D

Exception : si on joue sur une guitare à cordes métalliques, le manche est plus étroit que sur une guitare classique et certains accords, si on a des « gros » doigts peuvent être difficiles à réaliser.

Il faut alors inverser l’ordre de certains doigts.

Exemple l’accord de La majeur/A

Diagramme accord A

S’il y a plus de points qu’il n’ y a de doigts disponibles, c’est qu’il y a un barré 😉

Le barré se représente généralement par une barre en travers du diagramme qui peut couvrir toutes les cordes ou seulement une partie.
La barre peut être épaisse ou n’être qu’une simple ligne.

Accord de Fa majeur/F : grand barré à la 1ère case sur toutes les cordes

diagramme accord F

Accord de La7/A7 : petit barré à la 2ème case sur les 4 premières cordes.

 

diagramme accord A7

On peut également noter un barré avec une courbe au-dessus des cordes.

diagramme accord F ligne

Il peut aussi être indiqué uniquement avec des points ayant le même numéro.

diagramme accord F points

 

Note : sur une guitare classique, on n’utilise que le doigt 1 (l’index) pour les barrés.

Sur les guitares à cordes métalliques, en particulier sur une guitare électrique, on peut utiliser les autres doigts : le manche étant plus étroit et les cordes ayant une « action » moins haute, cela ne pose pas de problème.

Exemple de double barré : l’accord de Si Majeur/B

Le grand barré de la 2ème case est réalisé avec l’index, le petit barré de la 4ème case avec l’annulaire.

 

diagramme accord B double barre

Incoming search terms:

  • comment jouer D6 sur guitare
  • le diagramme d\accord
  • theorie de classique guitare pdf
  • theorie de la guitare classique pdf

Les accords sur II, III et VI

Dans l’article précédent, nous avons vu que, pour harmoniser une mélodie en Do majeur, nous avions 6 accords à notre disposition mais que nous pouvions très bien n’en utiliser que 3 : ceux situés sur les degrés tonaux de la gamme (I, IV, V).

Alors à quoi servent les accords sur les degrés II, III et VI ?

Tout simplement à donner une touche de couleur différente, ce qui donne un accompagnement plus riche et intéressant : les 3 accords des degrés tonaux sont en effet tous majeurs tandis que les accords sur les degrés II, III, VI sont mineurs.

Un petit exemple vaut mieux qu’un grand discours 😉

« Il jouait du piano debout » M.Berger



 

Si vous écoutez attentivement le début du refrain, vous constatez que les phrases
« Il jouait du piano debout, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup » ont la même mélodie (c’est 3 X la même chose).
On pourrait donc rester sur le même accord, celui de tonique, mais le résultat est plat et monotone.

Tandis qu’en « habillant » cette même mélodie avec 3 accords différents (I, III, VI), cela donne une toute autre couleur à l’accompagnement.

Les accords « cousins »

Pour enrichir son accompagnement, on peut donc remplacer un accord par son « cousin » c’est-à-dire un accord qui a 2 notes communes avec lui.

L’accord de tonique (I) a pour cousin les accords III et VI

L’accord de sous-dominante (IV) a pour cousin les accords II et VI

L’accord de dominante (V) a pour cousin l’accord II

Exemple en Do maj:

L’accord C (composé des notes Do – Mi – Sol) a pour cousin :
Am (La – Do – Mi) et Em (Mi – Sol – Si)

L’accord F (Fa – La – Do) a pour cousin :
Dm (Ré – Fa – La) et Am (La – Do – Mi)

Astuce : le guitariste qui a quelques problèmes avec cet accord (à cause du barré) peut donc très souvent lui substituer un de ses cousins sans barré…

L’accord de G7 (Sol – Si – Ré – Fa) a pour cousin :
Dm (Ré – Fa – La)

Note : il a aussi un 2ème cousin, l’accord de Em, mais qui ne sera jamais utilisé à la place de l’accord de dominante.

Comment trouver les accords de la tonalité ?

C’est simple, il suffit d’harmoniser la gamme, c’est-à-dire de mettre des accords sur chaque degré.
Pour rappel, un accord est généralement composé au minimum de 3 sons différents :
la fondamentale (la note qui donne le nom à l’accord) – une tierce majeure ou mineure
– une quinte  (généralement juste).

Pour un morceau en Do majeur, cela donne :

harmonisation-gamme-de-dow

harmonisation gamme de do 1mes

En théorie, nous avons 7 accords à notre disposition mais, en réalité, nous n’en avons que 6.

Car l’accord sur le degré VII est considéré comme l’accord de 7ème de dominante (V) dont il manque la fondamentale (le Sol). C ‘est un accord de quinte diminuée (la quinte n’est pas « juste »), il est donc un peu dissonant et se note avec un 5 barré.

Si-5-barré-1meswSi 5 dim 1mes

 

Dans la tonalité de Do majeur, les 6 accords sont : C, Dm, Em, F, G ou G7, Am

Note : Pour montrer qu’il s’agit d’accords et non de notes seules,
j’utilise la notation anglo-saxonne.

A  = La
B  = Si
C  = Do
D  = Ré
E  = Mi
F = Fa
G = Sol

Les premiers « rôles » :

Ce sont les accords qui se trouvent sur les notes tonales de la gamme,
c’est-à-dire sur les degrés I, IV et V.

L’accord de tonique

do-1 do 1mes

Comme son nom l’indique, il donne le « ton », la tonalité du morceau.

Sauf rares exceptions, il débute et termine le morceau.

L’accord de dominante

 G7-1mesw copieG7 1mes

C’est le 2ème pilier incontournable d’une musique tonale.

On place souvent sur ce degré, un accord de 7ème de dominante (7) mais on peut aussi se contenter d’un accord parfait majeur.

La 7ème est une « dissonance » qui crée une certaine tension, laquelle se « résout » généralement en revenant à l’accord de tonique.

Note : la 7ème, le Fa dans notre accord G7, est la note qui se trouve à « 7 doigts » de la fondamentale (Sol pour l’accord de G).

L’enchaînement V – I, avec les deux accords à l’état fondamental, est appelé une cadence parfaite. On retrouve généralement cet enchaînement à la fin du morceau ou en fin de phrase. C’est en quelque sorte un « point final ».

Si on prend les notes qui composent l’accord de tonique (Do, Mi, Sol) et celui de 7ème de dominante (Sol, Si, Ré, Fa), on s’aperçoit qu’avec ces deux seuls accords, on a quasiment toutes les notes de la gamme.
Il ne manque que le « La ».

C’est pourquoi ces deux accords suffisent souvent pour accompagner des mélodies simples : chansons enfantines, musique folklorique, musique ancienne…

…de la théorie à la pratique

Si vous n’avez pas l’habitude de chercher les accords à l’oreille, c’est une bonne idée de commencer par quelques chansons enfantines : vous les avez bien dans l’oreille, elles sont courtes et ont des phrases très « carrées ».
Voici quelques-unes de ces chansons avec 2 accords (I et V) : Frère Jacques, Alouette, La souris verte, Le bon Roi Dagobert, Le pont d’Avignon…

L’accord de sous-dominante

Fa-1meswF 1mes

Il est composé des notes Fa-La-Do et permet donc, avec les deux autres, de couvrir toutes les notes de la gamme.

Vous pouvez donc accompagner n’importe quel morceau d’une tonalité majeure avec seulement ces 3 accords, cela sonnera bien.

Exemple : Le Lion est mort ce soir s’accompagne avec la grille d’accords suivante

 

I IV I V

Cela donnera :

A – D- A- E dans la tonalité de La majeur

C -F- C- G dans la tonalité de Do majeur

D -G – D – A dans la tonalité de Ré majeur

etc.

…de la théorie à la pratique (bis)

Pour vous entraîner à l’oreille, ces 3 accords (I, IV, V) sont suffisants pour accompagner par exemple : Prendre un enfant par la main de Yves Duteil,
La Ballade des gens heureux de Gérard Lenorman et plusieurs chansons de Hugues Aufrey.

 

En résumé :

Pour les tonalités majeures, il y a

  • des accords majeurs sur les degrés I, IV et V
    (sur ce degré, on met souvent un accord 7) ; on peut se « contenter » de ceux-là.

  • des accords mineurs sur les degrés II, III, VI

Dans la tonalité de La M, par exemple,  les accords seront :

       A, D, E (7) pour les degrés I, IV, V et

       Bm, C#m, F#m pour les degrés II, III, VI

Note : pour ceux qui ne connaissent pas bien leur gamme, les notes de la gamme de La majeur sont : La, Si, Do#, Ré, Mi, Fa#, Sol#, La

 

 

Incoming search terms:

  • comment trouvez les accords de la tonalité ?
  • Comments trouver rapidemment les accords et et la gamme
  • le note qui accompagne la
  • les accords qui sont accompagnés FA majeur
  • les caractéristiques de la tonalité de DO najeur
  • les tonalités a la guitare
  • quelles sont les accord utilise pour acompagnie une chanson sur un guidare
  • trouver l\accord parfait d\une tonalite
  • trouver tous les accords majeurs

Qu’est-ce que la tonalité d’un morceau ?

La tonalité

 

La tonalité est en quelque sorte la « couleur sonore » d’un morceau.

Dans notre musique occidentale (et tonale), nous utilisons 2 modes : le mode majeur et le mode mineur. Un morceau est donc toujours soit dans une tonalité majeure, soit dans une tonalité mineure.

Exemples :

Quand on dit qu’un morceau est en Do majeur, cela indique que la tonique est « Do » et que le mode est « majeur ».
Le morceau est composé principalement avec les notes de la gamme de Do majeur.

Si le morceau est en Do mineur, la tonique est « Do » et le mode est « mineur ».
Le morceau est composé à partir de la gamme de Do mineur.

Note : la tonique est la note qui donne le ton, c’est le premier degré de la gamme.

Un morceau dans une tonalité va donc être composé principalement à partir des notes de la gamme correspondant à cette tonalité.
Il peut cependant y avoir quelques « exceptions » dans le cours du morceau.

Par exemple, un morceau en Do majeur sera composé principalement à partir des notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si.

On peut cependant rencontrer dans le courant du morceau, un sol# ou un Sib par exemple.
On parle alors d’altérations « accidentelles ». Cela ne change pas la tonalité pour autant.

 

Quelle est la différence entre « tonalité » et « gamme » ?

 

Dans la gamme, les notes sont jouées une par une et dans l’ordre (= notes conjointes) :

Ex : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do

Dans la tonalité, on se sert des notes de la gamme pour composer la mélodie et l’accompagnement.
Les notes peuvent être conjointes ou disjointes (elles ne se suivent pas dans l’ordre) et il peut y avoir plusieurs notes en même temps.

Exemple de mélodie en Do Majeur :

Do, Do, Sol, Sol, La, La, Sol

A quoi cela sert-il de connaître la tonalité d’un morceau ?

Pour vous guitaristes, cela sert à deux choses :

  • utiliser la bonne gamme de référence pour composer ou improviser un solo
  • trouver facilement les accords pour l’accompagnement d’une mélodie

Voici « Ah ! Vous dirais-je Maman ? » en Do majeur

Mélodie de Ah ! Vous dirais-je Maman

Ah4mesDo

Si vous l’accompagnez avec les accords de la tonalité de Ré majeur, cela donne cela

Ah4mesDoenRe

Pas terrible n’est-ce pas ?

Alors, comment trouvez les accords de la tonalité ? C’est ce que nous verrons dans le prochain article.

 

Incoming search terms:

  • qu\est-ce que c\est qu\une passacaille en musique
  • quelle est la tonalité do majeur
  • tonalité musique
  • exemple tonique musique
  • la tonalité de DO majeur
  • la tonalité de LA mineur
  • la tonalité do
  • qu est ce qu une tonalite
  • qu\est ce que la tonalite d\un instrument
  • qu\est ce qu\une not tonique