Avant d’oublier, ajoutez ce blog à votre lecteur RSS en cliquant ici :

Les accords sur II, III et VI

Dans l’article précédent, nous avons vu que, pour harmoniser une mélodie en Do majeur, nous avions 6 accords à notre disposition mais que nous pouvions très bien n’en utiliser que 3 : ceux situés sur les degrés tonaux de la gamme (I, IV, V).

Alors à quoi servent les accords sur les degrés II, III et VI ?

Tout simplement à donner une touche de couleur différente, ce qui donne un accompagnement plus riche et intéressant : les 3 accords des degrés tonaux sont en effet tous majeurs tandis que les accords sur les degrés II, III, VI sont mineurs.

Un petit exemple vaut mieux qu’un grand discours 😉

« Il jouait du piano debout » M.Berger



 

Si vous écoutez attentivement le début du refrain, vous constatez que les phrases
« Il jouait du piano debout, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup » ont la même mélodie (c’est 3 X la même chose).
On pourrait donc rester sur le même accord, celui de tonique, mais le résultat est plat et monotone.

Tandis qu’en « habillant » cette même mélodie avec 3 accords différents (I, III, VI), cela donne une toute autre couleur à l’accompagnement.

Les accords « cousins »

Pour enrichir son accompagnement, on peut donc remplacer un accord par son « cousin » c’est-à-dire un accord qui a 2 notes communes avec lui.

L’accord de tonique (I) a pour cousin les accords III et VI

L’accord de sous-dominante (IV) a pour cousin les accords II et VI

L’accord de dominante (V) a pour cousin l’accord II

Exemple en Do maj:

L’accord C (composé des notes Do – Mi – Sol) a pour cousin :
Am (La – Do – Mi) et Em (Mi – Sol – Si)

L’accord F (Fa – La – Do) a pour cousin :
Dm (Ré – Fa – La) et Am (La – Do – Mi)

Astuce : le guitariste qui a quelques problèmes avec cet accord (à cause du barré) peut donc très souvent lui substituer un de ses cousins sans barré…

L’accord de G7 (Sol – Si – Ré – Fa) a pour cousin :
Dm (Ré – Fa – La)

Note : il a aussi un 2ème cousin, l’accord de Em, mais qui ne sera jamais utilisé à la place de l’accord de dominante.

2 réponses à to “Les accords sur II, III et VI”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.