Avant d’oublier, ajoutez ce blog à votre lecteur RSS en cliquant ici :

L’accord 7 de dominante, un peu d’épices dans l’accompagnement

Les accords parfaits sont consonants et bien stables.
Un accompagnement uniquement en accords parfaits serait vite monotone.

Un peu d’épice avec l’accord de 7ème de dominante

Il y a 2 « piliers » incontournables dans notre système tonal :

la tonique (Ier degré) et la dominante (Vème degré).

Pour mettre un peu de mouvement dans l’accompagnement, on met un accord de 7ème sur la dominante.

L’accord de 7ème de dominante  est un accord de 4 sons qui comporte une dissonance : la 7ème. Cette dissonance crée une tension.

Il se compose, que la tonalité soit majeure ou mineure, d’un accord parfait majeur auquel on a ajouté une 3ce mineure.

Il y a donc :

  • une fondamentale (la note qui donne son nom à l’accord)
  • une tierce majeure par rapport à la fondamentale
  • une quinte juste
  • une septième mineure

Il se place uniquement sur le Vème degré (la dominante, d’où son nom).

Exemple:

Le Vème degré en Do Majeur est « sol ».

L’accord de 7ème de dominante en Do Majeur se note Sol7 (ou G7) et est donc composé du :


sol7

  • Sol = fondamentale de l’accord (Dominante de la gamme)
  • Si = Tierce majeure (sensible de la gamme)
  • Ré = Quinte juste (IIème degré de la gamme)
  • Fa = 7ème mineure (IV degré de la gamme)

La 7ème est une dissonance qui crée une tension. Elle doit donc se résoudre sur l’accord suivant. Comme dans la vie, une petite tension de temps en temps évite de s’ennuyer, mais si la tension n’est jamais suivie de détente, cela crée un gros stress !

Si la résolution est régulière, la 7ème descend d’un demi-ton, sur le IIIème degré de la gamme.

Dans notre exemple, le Fa doit se résoudre sur le Mi (IIIème degré en Do).

L’accord qui suivra Sol7 sera donc l’accord de Do (Do – Mi– Sol) ou lam (la – Do- Mi )

 Résolution Sol7

L’accord de 7ème de dominante sonne mieux quand la 7ème est placée dans l’aigu :

sol7  et sol7 en bas

Note :

On peut toujours remplacer un accord de 7ème de dominante par un accord majeur : on enlève simplement la dissonance, l’accompagnement est un peu plus fade, moins riche,
mais tout-à-fait correct du point-de-vue de l’harmonie.

 

Incoming search terms:

  • tension detente fa 7 piano
  • comment utiliser accords de dominantes

2 réponses à to “L’accord 7 de dominante, un peu d’épices dans l’accompagnement”

  • Jean-Marc Bourgeois:

    Merci pour la leçon.

    Enfin une explication claire qui me permet de comprendre la règle de construction de l’accord de 7ème de dominante. Je suis maintenant capable de trouver n’importe quel combinaison.

  • Pascale:

    Merci pour ce commentaire !
    Enchantée que cette leçon vous permette de comprendre et d’utiliser cet accord très utile.
    A votre disposition si vous avez des questions sur d’autres sujets.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.